L’art sacré, le miroir de l’invisible

L’émerveillement spontané en toute chose. Le regard libre de toute pensée, de toute connaissance. C’est à travers ce regard, hors du temps, que tout peut devenir intensité. L’art nous transporte aux portes de cette émotion, reflet du paradis perdu, cette joie, cette gratitude intime que tout embrasse. Cette révélation est l’expression perceptible du sens sacré de la vie en toute chose. Elle révèle au centre de nous même cette fontaine d’émerveillement immortelle. Elle dévoile le parfum de ce que nous sommes dans cet absolu. L’art sacré est le reflet de cette intimité, qui ouvre le cœur dans cette évidence. Quand la perception de l’art atteint cette ultime simplicité, c’est là où l’art devient le révélateur, l’éclosion dans la conscience de cet immense océan d’amour.

Bertrand Licart